MAITRESSE ALTEA DOMINATRICE
Paris / France
06 03 03 12 57
Montreux / Suisse
079 935 20 10
Maitresse ALTEA dans vos favoris |Maitresse ALTEA en page de démarrage |Contact mail |English website click here | Affiliation Allopass Webmaster
Maitresse Altea Dominatrice à ParisMaitresse Altea Dominatrice à Paris
"La plus sévère des dominatrices"
06 03 03 12 57
Pour prendre rendez-vous ou pour vous renseigner
079 935 20 10
Maitresse Altea Dominatrice à ParisMaitresse Altea Dominatrice à Paris
Maitresse Altea | Mes esclaves | Mes photos | Mon donjon | Mes pratiques | Mon blog | Mes liens | Zone membres | Domination au téléphone | Boutique Sado-Maso
stage à l'étranger
-
Concernant ce stage, j'ai demandé au soumis lui-même, Didier en l'occurence, de me faire une rédaction racontant notre périple. Voici donc son récit, je précise que je n'ai PAS corrigé les fautes d'ortographes, afin entre autre de préserver"l'authenticité" du récit!!!! Je sais que cela va le gêner, mais tant pis!!

Je vais ensuite consacrer un autre texte en y ajoutant mes propres commentaires et anecdotes.

 

Bien qu'étant en vacances, J'ai du consacrer 48h de mon temps, à Maitresse, pour un week-end de service et d'éducation .

Pour que celui-ci soit fort différent, de ce que je pouvais connaître ou m'attendre dans son déroulement, elle décrêtait, qu'il se ferai en extérieur, chez une de ses amies dominatrices.

Étant donné, que celle ci, n'habite pas en Françe, mais dans un pays limitrophe, ce genre de voyage, s'organise. 

Je dus de ce fait, e^tre à disposition de Maitresse, dès le samedi soir 20h, et cela pour un départ, le dimanche matin aux aurores .

Pour ma nuit, je fus entravé, car Maitresse a du penser,que cela me ferai penser ,à ce qui pouvait m'attendre le lendemain. 

Nous prîmes le train de bonne heure, pour un voyage de quatre heures . Bien sur, Maitresse avait prévu sa tenue ,ainsi que la mienne, de ce fait une valise était nécessaire.Valise que je me chargeais de transporter, et dont j'avais la responsabilité . Elle avait rajouté dans celle-ci, une corde, que je découvris arrivé à l'hotel , n'ayant pas vu la mettre dedans au départ . Là, après une douche  pour Maitresse , puis pour moi ,  elle me préparait, puis à un moment donné, la corde se trouvant dans la valise, m'entravait sur une chaise, alors que j'avais déja ma tenue de soubrette.

Puis je vis Maitresse, quitter la chambre de l'hotel, me laissant seul et attaché ,sur une chaise. Il faisait unpeu chaud, et le maquillage, avait tendance, à couler un peu .Environ cinquante minutes après, la porte de la chambre s'ouvrait, pour laisser entrer Maitresse Altéa .Durant ce laps de temps, les idées dans ma tête, n'ont pas cessé de germer . Qu'allait il se passer, comment aller chez son amie , alors que j'étais vêtu en soubrette?  Toujours est il, que je fus détaché, et que nous pri^mes un taxi, pour nous rendre à l'habitation de son amie . 

En arrivant chez son amie dominatrice, la première chose qui vous vient à l'esprit, est cette demeure, que vous gagnez par un long escalier, au milieu d'une végétation, mettant cette maison à l'abri des regards,car fort bien dissimulée. 

Puis en y entrant, j'ai été directement conduit dans un jardin intérieur, par Maitresse, ou là j'ai du fignoler ma préparation, et chausser Maitresse de ses cuissardes . Quand ceci fut fait, des bruits de bottes se firent entendre, et la Dominatrice de ces lieux apparaissait .

Je n'avais qu'une chose à faire, m'incliner, et baiser ses bottes . Cette personne était impressionnante, avec son chapeau, et ses bottes cuissarde , de part sa présentation, et sa stature .

N'ayant fait hommage qu'a une des bottes, un petit coup de canne, me rappelait à l'ordre. À partir de là, je ne pouvais faire que ce qui m'était demandé.Je servais l'apéritif, à ces Maitresses, puis pour m'occuper un peu,ma Maitresse dit à son amie, que je pouvais rendre des services . J'ai du desservir un lave vaisselle, et ranger ce qui se trouvait dedans , qui était propre . 

Ensuite, je fus conduit à un étage, dans une pièce ou je fus enfermé dans une cage. Dans cette pièce , un soumi ce cette dominatrice s'y trouvait, attaché et cagoulé ,sur un banc de travail .J'étais seul à cet endroit, sans ma Maitresse référente . Le soumi fut libérén et je suis resté un bon moment, enfermé dans cette cage, avec ma tenue de soubrette , et mes talons . À un moment donné, j'entendais des pas dans l'escalier, et subitement, sans que je ne vis rien, mes testicules et mon pénis, furent malaxés, comprimés,étirés, par une main que je ne connaissais pas, mais qui était celle d'un homme .Celui ci, tirait fort, mais un début d'érection ,malgré une ceraine douleur,supportable, se faisait poindre . Je ne pouvais me soustraire à ses manipulations, vu l'étroitesse de la cage .

Après un petit moment , je fus libéré par la dominatrice de ces lieux, pour étre couché, sur un banc de travail. Là , je subissais quelques coups de canne, supportable, puis je fus retourné, afin qu'elle me palce, un anneau autour du pénis, après qu'elle ait passé une crême chauffant, voire presque brulante au niveau de mon sexe.

Je fus redescendu dans le jardin, ou là je du faire un massage des pieds ,à cette dominatrice .Je fus loin d'être excellent, ce qui me valait des reproches et commentaires, que je ne comprenait pas bien, car dans une langue , qui m'était un peu étrangère . Là ma Maitresse référente, du intervenir, ce qui ne fut pas bon pour moi .Elle décidait de me fouetyter par trois fois, à la canne, fortement , car je lui faisiais honte . Je les entendais parler en anglais et allemand, ce qui ne m'était pas facile à comprendre . 

Puis je fus reconduit à l'étage, non sans avoir resservi un verre à ces Dominatrices, ou je fus immobilisé, sur une table médicale. Là après dix minutes passé dessus, des aiguilles me furent posée sur les testicule, mes seins furent pincés, fortement par ses Dames, surtout par la Maitresse de ces lieux , puis je subissais des chocs éléctriques, au niveau de mes tétons . Puis elles quittèrent la pièce, me laissnt là ,attaché, avec les aiguilles toujours sur mes testicules . Je fus libéré, par ma Maitresse, après une bonne demie heure , ou elle me retirait les aiguilles .

Je fus prié, de descendre et de me rhabiller .

Ceci fut un moment fort éprouvant, pour mon esprit, ainsi que pour mon corps . Cela valait la peine d'être vécu . 

Toutes les pratiques et tous les scénarios peuvent être envisagés du soft au très hard
  • Adoration
  • Agrafes
  • Bondage
  • Boxe
  • Canne anglaise
  • Chasteté
  • Chatouilles
  • Cigarettes
  • Cire de bougie
  • Couture
  • Crachats
  • Cravache
  • Dévotion
  • Dilatation anale
  • Dressage
  • Ecartellement
  • Education
  • Enfermement
  • Electricité
  • Etirements
  • Etouffements
  • Féminisation
  • Fessées
  • Fétichisme
  • Fist fucking
  • Flagellation
  • Fouets
  • Humiliations
  • Gifles
  • Griffures
  • Immobilisation
  • Insultes
  • Interrogatoires
  • Jeux de roles
  • Kick boxing
  • Lavements
  • Lutte mixte
  • Marquage au fer
  • Martinet
  • Médical
  • Piercings
  • Piétinements
  • Privation sensorielle
  • Rasage intime
  • Scarifications
  • Scénarios
  • Sodomies
  • Sondes urinaires
  • Soubrette
  • Suspension
  • Tonte
  • Torture
  • Travestissement
  • Uro
  • en dehors de tout ce qui est scato, babyphilie et zoophilie.
    eXTReMe Tracker