MAITRESSE ALTEA DOMINATRICE
Paris / France
06 03 03 12 57
Montreux / Suisse
079 935 20 10
Maitresse ALTEA dans vos favoris |Maitresse ALTEA en page de démarrage |Contact mail |English website click here | Affiliation Allopass Webmaster
Maitresse Altea Dominatrice à ParisMaitresse Altea Dominatrice à Paris
"La plus sévère des dominatrices"
06 03 03 12 57
Pour prendre rendez-vous ou pour vous renseigner
079 935 20 10
Maitresse Altea Dominatrice à ParisMaitresse Altea Dominatrice à Paris
Maitresse Altea | Mes esclaves | Mes photos | Mon donjon | Mes pratiques | Mon blog | Mes liens | Zone membres | Domination au téléphone | Boutique Sado-Maso
Soumis à jeter
-
Il est rare que je sois confrontée à une vraie purge, mais là, ce fut le pompon.
Ce soumis m'appelle pour un rendez-vous quasiment au dernier moment, je l'accepte car c'était un étranger (espagnol) de visite à Paris, je suis donc plus compréhensive dans ce cas. Il me rappelle une heure plus tard, communication très mauvaise, je crois entendre qu'il ne peut venir. Aussi, lorsqu'un de mes soumis me téléphone juste après pour un rendez-vous à la même heure, je l'accepte. Et bien sur, à l'heure dîte...... l'espagnol me bippe comme étant arrivé!
-
Je lui explique la situation, mais il est très intéressé de faire une séance en même temps qu'un autre soumis, il pourra à la fois subir ce qu'il recherche et voir d'autres pratiques hard sur mon soumis Jean Marie. Je prends soin d'expliquer aussi la situation à Jean Marie, celà ne le gêne pas. Donc, tout va bien!!
-
L'espagnol m'a dit rechercher uniquement de la dilatation anale, et un peu de travail des seins.
C'est donc un plus pour lui que de pouvoir disposer d'un "spectacle" hard, car mon soumis Jean Marie lui est et de loin plus diversifié et hard que lui.
J'installe donc l'espagnol dans le fauteuil gynéco, parfait pour les pratiques demandées, et Jean Marie allongé sur le sol, ainsi chacun peut tranquillement voir ce qu'il se passe chez l'autre.
-
Je commence la dilatation sur l'espagnol, et lui pose ensuite un gode vibrant, et des pinces aux seins. Je passe à Jean Marie, pour les seins également, et torture du sexe.
J'alterne ainsi en prenant soin de ne pas laisser ni l'un ni l'autre sans rien "pour s'occuper".
Et là, celà commence à déraper. En voyant les diverses pratiques faites sur Jean Marie, l'espagnol commence à me dire qu'il veut aussi un peu de ceci, un peu de celà, ce qui désorganise complètement ma séance. Et il continue, il veut plus de ci, plus de ça, et puis aussi etc.....
J'accepte de lui faire certaines tortures faites sur Jean Marie, mais je me rends vite compte qu'en fait celà ne va pas. Il ne cesse de redemander, et je commence à m'énerver en lui faisant remarquer que ce n'est pas lui qui dirige les opérations.
Je suis aussi ennuyée pour mon petit Jean Marie, car je ne tiens pas à ce qu'il soit pénalisé par le comportement de l'autre.
Péniblement, je termine la séance avec Jean Marie, mais l'autre boulet lui reste collé dans le donjon comme la moule au rocher.
Il finit difficilement par jouir, et après s'être douché, il ne comprend pas que la session soit terminée. Il pense que je vais continuer sur une autre séance, sous le prétexte qu'il n'a eu que la moitié d'une session!
-
En raccompagnant Jean Marie à la porte, je lui dis sentir mal la suite des évènements avec l'autre.
Et pour cause!!!! Môssieur commence à s'énerver et demande carrément un remboursement d'une partie de sa séance.
Là, c'est la goutte d'eau, et sèchement, je lui fais remarquer que celle-ci a duré plus d'une heure et demi, que ses demandes et meme plus ont été réalisées, et qu'en plus il a pu assister à des choses dont il ignorait l'existence.  Rien n'y fait, non seulement il réitère sa demande, mais il me dit ne pas bouger de mon donjon tant qu'il n'aurait pas soit son remboursement, soit une autre séance.
-
Je dois faire un effort surdimensionné pour ne pas lui mettre mon poing dans la figure, mais sur les entrefaits, devant diner avec des amis, ceux-ci étaient arrivés, et je voyais bien un pugilat sévère se profiler si je haussais trop le ton.
Je lui dit alors qu'il peut rester si il le veut, que dans ce cas je l'enferme à clé dans le donjon, et que je pars à mon dîner.
-
Il ne bouge toujours pas, je me prépare lors sans même me préoccuper de lui, comme si il était transparent. Il continue sa diarrhée verbale dans le vide, je sors mon chien (ce qui le calme un peu), je l'ignore autant qu'un pot de chambre.
Voyant celà, il tente quand même de rester, mais après un (trop long) moment, il décide de partir tout en continuant à débiter ses aneries.
Je le pousse carrément sur le palier et lui claque la porte au nez.
-
Je n'aime pas la vulgarité mais là franchement je lui dis: casse toi pov'con!!
Toutes les pratiques et tous les scénarios peuvent être envisagés du soft au très hard
  • Adoration
  • Agrafes
  • Bondage
  • Boxe
  • Canne anglaise
  • Chasteté
  • Chatouilles
  • Cigarettes
  • Cire de bougie
  • Couture
  • Crachats
  • Cravache
  • Dévotion
  • Dilatation anale
  • Dressage
  • Ecartellement
  • Education
  • Enfermement
  • Electricité
  • Etirements
  • Etouffements
  • Féminisation
  • Fessées
  • Fétichisme
  • Fist fucking
  • Flagellation
  • Fouets
  • Humiliations
  • Gifles
  • Griffures
  • Immobilisation
  • Insultes
  • Interrogatoires
  • Jeux de roles
  • Kick boxing
  • Lavements
  • Lutte mixte
  • Marquage au fer
  • Martinet
  • Médical
  • Piercings
  • Piétinements
  • Privation sensorielle
  • Rasage intime
  • Scarifications
  • Scénarios
  • Sodomies
  • Sondes urinaires
  • Soubrette
  • Suspension
  • Tonte
  • Torture
  • Travestissement
  • Uro
  • en dehors de tout ce qui est scato, babyphilie et zoophilie.
    eXTReMe Tracker